p1040866

Semaine 15 : Le temps d’une pause entre San Miguel, finca et Bruxelles

Réveil à Santa Cruz lundi 24 octobre avec pour objectif de descendre vers le sud de Tenerife. Environ 35 milles au programme, soit a priori 7-8h de navigation. Nous devons passer le matin par un magasin d’accastillage pour commander un tangon et ne pouvons donc nous mettre en route que vers 11h. La météo n’est pas au beau fixe, de gros nuages persistent, restes de la dépression du week-end. La journée ne sera pas des plus agréables, c’est le moins que l’on puisse dire! Nous retrouvons des conditions telles que celles rencontrées en Manche: vagues et vent de face. Le vent soufflant de secteur sud s’engouffre entre les îles de Tenerife et Gran Canaria. Pas d’autre solution que de s’aider du moteur, et malgré cela, nous n’avançons à certains moments qu’à 0,4 noeuds (soit 0,7km/h), un peu frustrant! C’est finalement après 10h et plusieurs grains que nous arrivons en vue de la marina San Miguel.
Excursion à Los Abrigos en vélo le premier jour sous un temps chaud et sec!


Nous profitons d’un peu de temps libre ici pour réaliser deux vidéos: notre « bilan des 3 mois » suite aux questions des amis reçues sur FB, et une vidéo pour répondre aux élèves des trois classes de 4ème primaire de l’école Joli-Bois, toutes deux à retrouver dans notre
article Hors-série. Heureusement, les questions des enfants sont assez différentes de celles des amis, évitant que l’on ne se répète dans les deux vidéos!
San Miguel est témoin d’un grand nettoyage du bateau également. En plus de l’habituel récurage du sol à l’intérieur et du pont, nous irons cette fois-ci jusqu’à démonter le ‘plancher-table’ du cockpit; c’était nécessaire!


capture-decran-2016-11-02-a-15-03-48Jeudi, Kevin s’envole direction Bruxelles pour un long we. Au programme: rencontre avec son neveu nouveau-né, le petit Maurice, premier représentant de la nouvelle génération Miller! On espère que Thera la Tortuga deviendra son doudou préféré! Ce sera également l’occasion pour lui de profiter de plusieurs repas en famille et entre amis.
De mon côté, j’en profite pour avancer sur plein de petits travaux divers sur Thera. Je passe pour la première fois la nuit seule à bord, sensation bizarre, il y a un vide dans le bateau!


yogaLe lendemain, je prends un peu de hauteur et vais passer deux jours dans une finca, à près de 900m d’altitude. Anne-Claire et Ivan ont quitté leurs boulots à Berlin pour s’installer dans la municipalité d’Arico et monter leur structure alliant accueil, yoga et surf, d’où le nom qu’ils ont choisi:
Yoga Wave Tenerife. Ils proposent des formules incluant yoga au lever du soleil, petit déjeuner, initiation surf et dîner. Quel bon séjour à la Finca de la Felicidad, un très bon accueil dans les montagnes vue sur mer! Le surf n’aura pas voulu de moi, la mer étant calme comme un lac ce week-end, dommage! J’ai pu profiter de deux bonnes sessions de yoga sivananda ainsi que découvrir le fly yoga qui se pratique à l’aide d’une sorte de parachute suspendu au plafond. La dimension spirituelle qu’Anne-Claire inclut dans son enseignement est nettement plus importante que ce que j’ai pu rencontrer dans des cours à Bruxelles, ce qui n’est pas pour me déplaire.
yourtep1980262Etrange de dormir dans un vrai lit après plus de trois mois à bord de Thera! Le mien est atypique, dans une belle yourte tout confort.
Séjour riche culturellement et linguistiquement. Gabi et Adams, un couple de Hongrois réside à la finca avec la formule workaway, similaire au helpexchange que je connais bien : quelques heures de travail en échange de gîte et couvert. Anne-Claire est française, Ivan est kazakh, ils communiquent ensemble en allemand; leur petite Esmeralda de 6 mois sera multilingue sans effort! Des échanges intéressants sur nos expériences de vie, nos envies, nos projets respectifs…


Retour sur Thera pour une deuxième soirée seule, Kevin revient le lendemain.
Un peu de distance pour chacun de nous ce long week-end par rapport au voilier et à la navigation… pour mieux y revenir!

Partager

One thought on “Semaine 15 : Le temps d’une pause entre San Miguel, finca et Bruxelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *